5.7. Fichiers joints

Vous devez utiliser des fichiers à joindre plutôt que des commentaires pour les gros volumes de texte ASCII, comme les traces, les fichiers de débogage ou les fichiers journaux. Ainsi, cela ne remplit pas inutilement le bogue pour celui qui voudrait le lire et cela évite la réception de gros courriels inutiles pour les personnes qui suivent le bogue.

Vous devez ajuster les copies d'écrans. Il n'est pas nécessaire d'afficher tout l'écran pour signaler un problème sur un pixel.

Bugzilla stocke et utilise un type de contenu (content-type) pour chaque fichier joint (par ex. : text/html). Pour télécharger un fichier joint avec un type de contenu différent (par ex. : application/xhtml+xml), vous pouvez outrepasser ceci en ajoutant un paramètre « content_type » à l'URL, par ex. : &content_type=text/plain.

Si vous avez un fichier très gros à joindre qui ne nécessite pas d'être enregistré pour toujours (comme la plupart des fichiers joints), ou quelque chose qui est trop gros pour votre base de données, vous pouvez marquer votre fichier comme « Gros fichier », en supposant que l'administrateur de l'installation a activé cette fonctionnalité. Les « gros fichiers » sont stockés directement sur le disque plutôt que dans la base de données. La taille maximum d'un « Gros fichier » est normalement plus grande que la taille maximum d'un fichier joint normal. Quel que soit le système de stockage utilisé, un administrateur peut supprimer à tout moment ces fichiers. Néanmoins, si ces fichiers sont stockés dans la base de données, le paramètre « allow_attachment_deletion » (qui est désactivé par défaut) doit être activé pour pouvoir les supprimer.

Également, vous pouvez saisir l'URL qui pointe vers le fichier plutôt que de le télécharger vers le serveur. Par exemple, ceci est utile si vous voulez pointer vers une application externe, un site Web ou un très gros fichier. Notez qu'il n'y a pas de garantie que le fichier source soit toujours disponible ni que son contenu reste inchangé.

Un autre moyen de joindre des données est de coller du texte directement dans le champ texte, et Bugzilla le convertira en fichier joint. C'est très pratique quand vous faites du copier-coller et que vous ne voulez pas mettre le texte dans un fichier temporaire d'abord.

5.7.1. Visionneuse de fichiers

L'affichage et la revue des correctifs dans Bugzilla sont souvent difficiles à cause du manque de contexte, d'un format incorrect et des problèmes de lisibilités inhérents que les correctifs en texte brut présentent. La visionneuse de fichiers est une amélioration de Bugzilla conçue pour corriger cela en offrant un contexte amélioré, des liens vers les sections et l'intégration à Bonsai, LXR et CVS.

La visionneuse de fichiers vous permet :

De voir les correctifs en couleurs, avec une vue côte-à-côte plutôt que d'essayer d'interpréter le contenu du correctif.
De voir les différences entre deux correctifs.
D'obtenir un contexte plus étendu dans un correctif.
De réduire et de développer des sections dans un correctif pour une lecture facile.
De faire un lien vers une section particulière d'un correctif pour une discussion ou une revue.
D'aller dans Bonsai ou LXR pour voir plus de contexte, le responsable d'une ligne de code et les références croisées pour la partie du correctif que vous regardez.
De créer un diff au format unifié à partir de n'importe quel correctif, quel que soit son format d'origine.

5.7.1.1. Affichage des correctifs dans la visionneuse de fichiers

Le principal moyen d'afficher un correctif dans la visionneuse est de cliquer sur le lien « Diff » à côté du correctif dans la liste des fichiers joints d'un bogue. Vous pouvez aussi faire cela dans la fenêtre « Détails du fichier joint » en cliquant sur le bouton « Afficher le fichier joint comme un fichier diff ».

5.7.1.2. Afficher les différences entre deux correctifs

Pour afficher les différences entre deux correctifs, vous devez d'abord afficher le correctif le plus récent dans la visionneuse. Puis sélectionner le correctif plus ancien dans la liste déroulante en haut de la page (« Différences entre [liste déroulante] et ce correctif ») et cliquez sur le bouotn « Diff ». Ceci affichera ce qui est nouveau ou modifié dans le nouveau correctif.

5.7.1.3. Obtenir plus de contexte dans un correctif

Pour obtenir plus de contexte dans un correctif, saisissez un nombre dans la boîte de texte en haut de la visionneuse de fichiers (« Correctif / Fichier / [boîte de texte] ») et appuyez sur la touche « Entrée ». Cela vous donnera le nombre de ligne de contexte que vous avez saisi dans la boîte de texte avant et après chaque changement. Vous pouvez aussi cliquer sur le lien « Fichier » et il affichera chaque changement dans le contexte complet du fichier. Cette fonctionnalité ne fonctionne qu'avec les fichiers qui ont été générés avec la commande cvs diff.

5.7.1.4. Réduire et développer les sections d'un correctif

Pour ne voir que certains fichiers dans un correctif (par exemple, si un correctif est vraiment très gros et que vous ne voulez faire la revue que d'une seule partie à la fois) vous pouvez cliquer sur les liens « (+) » et « (-) » à côté de chaque fichier (pour les développer ou les réduire). Si vous voulez réduire ou développer tous les fichiers, vous pouvez cliquer sur les liens « Tout réduire » et « Tout développer »en haut de la page.

5.7.1.5. Faire un lien vers une section d'un correctif

Pour faire un lien vers une section d'un correctif (par exemple, si vous voulez être en mesure de donner à quelqu'un une URL qui montre la partie dont vous parlez), cliquez simplement sur le lien « Lier ici » dans l'en-tête de section. L'URL résultante peut alors être copiée et utilisée dans une discussion.

5.7.1.6. Se rendre dans Bonsai et LXR

Pour vous rendre dans Bonsai pour savoir qui est l'auteur des lignes de code (blame) qui vous intéressent, vous pouvez cliquer sur le lien « Lignes XX-YY » dans l'en-tête de section qui vous intéresse. Ceci fonctionne même si le correctif concerne une ancienne version du fichier car Bonsai stocke toutes les versions du fichier.

Pour vous rendre dans LXR, cliquez sur le nom du fichier dans l'en-tête de fichier (malheureusement, puisque LXR n'utilise que la version la plus récente, les numéros de lignes ne correspondront probablement pas).

5.7.1.7. Création d'un diff unifié

Si le correctif n'est pas dans le format que vous désirez, vous pouvez le transformer en format diff unifié en cliquant sur le lien « Brut unifié » en haut de la page.